samedi 9 novembre 2013

SURENDETTEMENT

                                                   Définitions

Endettement :

   Le  taux d'endettement c'est le rapport entre la totalité des mensualités
    des crédits et des revenus.
   Le taux d'endettement autorisé communément accepté par les banques est de
     33% soit 1/3 des revenus
     Exemple :
                   Si une personne gagne 1200 euros par mois, il ne faut pas que les charges
                    mensuelles de crédits dépassent 400 euros

Surendettement

  Le surendettement apparaît lorsque la somme des charges à payer mensuellement
   dépasse les ressources mensuelles
      Exemple
                   Un couple a pour ressources mensuelles 1600 euros
                   Ses charges  loyer + impôts + chauffage + charges
                     d'habitation + nourriture  etc...s'élèvent à 1443 euros
                   Ce ménage a contracté 2 crédits à la consommation
                      200 euros mensuels + 100 euros mensuels
                   On arrive donc mensuellement à des charges de :
                     1443 + 200 + 100 = 1743 euros
                   Ce couple est en surendettement

    Le(s) remboursement(s) mensuel(s) de(s) crédit (s) de ce couple étai(en)t
     1600 - 1443 soit 157 euros,
    la commission de surendettement va bâtir un plan en respectant
      ce plafond de 157 euros 

Commission de surendettement 

         " La commission de surendettement créée et gérée par la Banque de France

               est une institution publique qui a pour mission d'instruire la procédure

               extra judiciaire de surendettement des particuliers.

         Elle peut être saisie par les particuliers en situation financière critique
           et durable.
         Le dossier est examiné au préalable pour statuer sur sa recevabilité ou non.
         Selon la situation exposée, la commission de surendettement peut négocier
               un report ou un effacement partiel des dettes.
          Deux procédures sont possibles selon les cas :
             la procédure amiable 
             la procédure de rétablissement personnel. "

 
     **   La procédure de surendettement ne s'adresse pas aux personnes relevant
           des procédures du code du commerce:
           artisans, agriculteurs, entrepreneurs etc...

Vous souhaitez faire appel à la commission de surendettement

  Voici l'organigramme de la procédure de surendettement 








FICP = Fichiers des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers


Résumé de quelques phases de l'organigramme



  Déposer un dossier .Comment ?
      Déposer un dossier auprès de la commission de surendettement de votre
       département mais vous pouvez envoyer un courrier 
      Cette procédure est gratuite 
      Un formulaire est à  remplir voici le lien 

   Mon dossier est déposé Que se passe t-il ? 
      Vous recevez sous 48 heures une attestation confirmant votre dépôt
      Vous êtes inscrit au  fichier  FICP
      Vous devez continuer à payer vos dettes 
      Vous pouvez demander à la commission de suspendre toutes
        poursuites à votre encontre

   Décision de la commission 
        Etes vous surendetté ?
          Votre dossier est incomplet, vous êtes radié du fichier FICP
          Votre dossier est irrecevable, vous êtes radié du fichier FICP
          Votre dossier est recevable, vous êtes inscrit au fichier FICP

  Votre dossier est recevable = accepté
       Vos créanciers ,votre banque sont avertis
       Vos procédures de saisies sont suspendues pendant 1 an
       Vous ne pouvez pas être expulsé de votre logement sous conditions
       Vos contrats ne peuvent pas être résiliés
       Votre compte bancaire ainsi que les autres modes de paiement sont maintenus
       Vous n'avez pas de frais à payer en cas de rejet de prélèvement (s)

    Vous  ne devez pas
        Vous endetter plus, c'est à dire aggraver votre situation
        Vendre des éléments de votre patrimoine
        Rembourser vos crédits
        Régler vos dettes en retard datant d'avant la décision de recevabilité

   Vous devez
        Continuer à payer vos factures  du mois en cours et des suivants
         (loyer, impôts, assurances, électricité, eau, téléphone etc....)
        Continuer à payer pension(s) alimentaire (s),
          prestation(s) compensatoire(s) (divorce (s), amendes

    Solution amiable ou solution de rétablissement personnel

Solution amiable
      Le plan conventionnel de redressement est un accord passé entre vous
         et vos créanciers: 
         étalement des dettes, réduction des taux d'intérêts, geler temporairement
         vos dettes appelé aussi moratoire, etc....
        Vous êtes inscrit au FICP pour la durée de votre plan avec un maximum de 8 ans
        Votre inscription au FICP est supprimée au bout de 5 ans si vous n'avez eu
          aucun incident de paiement

Echec de la solution amiable
      La commission n'a pas pu trouver d'accord amiable entre vous et vos créanciers 
        * soit la commission va imposer à vos créanciers des mesures applicables
        * soit la commission propose des mesures qui seront validées par un juge

Solution de rétablissement personnel
      Deux possibilités
        * Avec liquidation judiciaire 
          Vos biens de valeur sont mis en vente avec votre accord, la commission
           transmet votre dossier au juge
          Si la vente de vos biens ne suffit pas à payer vos dettes, les dettes non remboursées
          sont effacées
        * Sans liquidation judiciaire
            Lorsque vous ne disposez d'aucun bien, la commission demande
              au juge d'effacer les dettes
            Le juge accepte ou n'accepte pas

            Nota: certaines dettes ne peuvent pas être effacées
                     dettes professionnelles
                     dettes alimentaires
                     dettes auprès d'organismes sociaux
                     dettes de type: gage, caution

Cette page est une synthèse de la documentation, émise par la Banque de France ,
 intitulée  "Le surendettement"



Annexe:
                                    et dates de leur entrée en vigueur

" FINANCES

 

SURENDETTEMENT


Loi du 17 mars 2014
Pour les crédits renouvelables :

     ·         Proposés sur le lieu de vente ou par un moyen de vente de biens ou de
           services à distance,
·         Qui ont pour objet de financer l’achat de biens ou de prestations 
       de services particuliers
·         Dont le montant excède un seuil fixé par décret
Donc, dans ces cas seulement, obligation pour le prêteur ou l’intermédiaire de crédit 
 qui propose un contrat de crédit renouvelable d’accompagner l’offre d’une proposition 
de crédit amortissable.
Entrée en vigueur 9 mois après que le décret sera publié.

La fiche de dialogue remise lors des opérations de crédit conclues sur le lieu de 
vente ou au moyen d’une technique de communication à distance, doit être
conservées par le prêteur durant toute la durée du prêt.
En vigueur.

La durée maximale des plans conventionnels de redressement, ainsi que celle des 
mesures imposées par la commission, est réduite à 7 ans (cette durée maximale
 prend en compte les éventuelles mesures de report de l’intégralité des paiements
 des dettes – moratoire préalable).
Elle peut être dépassée lorsque les mesures concernent le remboursement de
 prêts contractés pour l’achat d’un bien immobilier constituant la résidence 
principale du débiteur dont elles permettent d’éviter la cession, ou lorsqu’elles 
permettent au débiteur de rembourser la totalité de ses dettes, tout en évitant
 la cession de son bien immobilier constituant sa résidence principale.
En vigueur au plus tard 3 ans après la promulgation de la loi, par décret.
S’applique aux dossiers de surendettement recevables à cette date et pour
 lesquels les mesures de traitement n’ont pas encore été mises en œuvre.

Au plus tard 5 ans après la promulgation de la loi : remise d’un rapport au
 Parlement sur les mesures de prévention et de traitement du surendettement
 et le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’exclusion sociale adoptés
 lors du comité interministériel de lutte contre les exclusions du 21 janvier 2013.
Source : conso.net

A.T."

                     
      
        
   
       
       
      

  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire