samedi 9 novembre 2013

VICE CACHE


                     Vous avez acheté un bien  

                   Un problème apparaît

                                         Est-ce un vice caché? 



 1**     Définition du vice caché

             l'article 1641 du code civil définit  la notion de vice caché

                " Article 1641
  • Créé par Loi 1804-03-06 promulguée le 16 mars 1804
Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue
qui la rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage que l'acheteur ne l'aurait pas acquise, ou n'en aurait donné qu'un moindre prix, s'il les avait connus "

Pour faire jouer la garantie du vice caché ,le défaut du
   bien doit remplir ces 3 conditions :

  • * Être caché, c'est à dire non apparent lors de l'achat
  • * Rendre le bien impropre à l'usage auquel on le destine 
  •      ou diminuer très fortement son usage
  • * Exister au moment de l'achat

Ventes concernées 

La garantie des vices cachés s'applique :
  • Quel que soit le bien acheté (neuf ou d'occasion, en promotion, etc.), mobilier ou immobilier
  • Quel que soit le vendeur (professionnel ou simple particulier)

2 ** Garantie légale des vices cachés ?

Lorsque vous achetez un produit, le vendeur (ou le fabricant) doit vous garantir contre ses défauts cachés. La garantie s'applique à condition que le défaut soit caché, rende le produit impropre à l'usage auquel on le destine et existe à la date d'acquisition. 
Vous avez 2 ans pour agir et bénéficier de la garantie, sans frais.
  (article 1648 du code civil).

3** Découverte d'un vice caché.  Que faire ?


 C'est à vous de prouver le vice caché
 
Procédure à suivre 
         
         1. Vous avez deux ans pour agir
         2. Vous rédigez un courrier pour négociations et le transmettez
               par lettre recommandée avec accusé réception à votre vendeur
              Voir modèle de lettre ci-dessous ***
          3. Vous produisez des devis de réparation ou des attestations
         4.  ou vous avez recours à un expert dont les
             honoraires sont à votre charge (150 euros environ)
             A ce courrier , vous joindrez la copie du rapport de l'expert 

***         Lettre recommandée avec avis de réception  

  Madame, Monsieur,  
 Je constate que le (indiquez l’objet concerné) que j’ai 
acheté dans votre magasin le (date de l’achat et numéro
 du bon de commande) présente le(s) défaut(s) suivant(s)
 (décrivez-les), inacceptable(s) pour une marchandise neuve.  
 Conformément à l’article 1644 du code civil,  

 (1er cas) je demande l’annulation de la vente. 
Par conséquent, je vous prie de me rembourser le plus rapidement possible 
 la somme que je vous ai versée, soit (…) euros.
  
 (2ème cas) je souhaite conserver (indiquez le bien concerné)
 et vous demande donc de bien vouloir me rembourser une 
partie du prix que je vous ai payé, soit la somme de (…) euros. 
  Dans l’attente d’une réponse rapide de votre part, je vous prie
   d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.  

 (Signature) 

         4. Une réponse doit vous être fournie sous 8 jours 
                    à ce stade 2  possibilités :
                     a) soit vous tombez d'accord avec le vendeur
                     b) soit aucun accord n'est possible,
                          vous allez devant les tribunaux 

               a)  vous tombez d'accord avec le vendeur 
                    qui : soit  restitue la somme en échange du bien
                            (article 1644 du code civil).   
                    qui : soit  rembourse une partie de la somme qui
                              prend en charge la réparation
                                    (article 1644 du code civil).
                     qui vous octroie une réduction de prix si vous gardez le bien
                            (article 1644 du code civil).
                     Un accord est obtenu
                    Le litige est réglé à l'amiable, la procédure se termine  ici
               

               b)  aucun accord possible avec le vendeur vous allez 
                           donc avoir recours à la justice 

                                                 3 cas se présentent à vous 

                     Cas 1 
                       -- Le coût des réparations est inférieur ou égal 
                            à 4000 euros 
                       -- C'est le juge de proximité  qui est compétent
                       -- La procédure est simplifiée, son coût : gratuit
                           (taxe supprimée le 01 01 2014)
                             A ce stade plusieurs procédures
                                  soit la procédure 1
                                  soit directement la procédure 2
                                  soit la procédure 1 et ensuite la procédure 2

                              Procédure 1                
                                *. une simple demande appelée requête en "injonction
                                     de faire" est à adresser au greffe dont dépend
                                     le vendeur
                                *  le juge rend une ordonnance si la requête est justifiée
                                *  un délai pour l'application de l'ordonnance est imposé
                                *  si cette ordonnance a été exécutée correctement,
                                      le dossier est clos
                                *  si cette ordonnance n'est pas suivie d'effet la procédure
                                      2 est appliquée

                             Procédure 2
                               * le juge de proximité est saisi, la procédure normale
                                   est appliquée
                               * il est saisi par simple lettre ou par imprimé spécifique
                                   Cerfa n°12285*05
                               * une décision de justice est rendue, non susceptible
                                    de recours
                                     ( la décision ne peut pas être contestée mais est
                                     susceptible d'un pourvoi en cassation)

                         
                      Cas 2 
                       -- Le coût des réparations est supérieur à 4000 euros
                           et inférieur ou égal à 10000 euros 
                       -- C'est le tribunal d'instance ( TI ) qui est compétent
                       -- Un avocat n'est pas obligatoire
                       -- Si vous ne prenez pas d'avocat il vous faudra les services
                           d'un huissier dont les honoraires sont à votre charge
                       -- Assignation devant le tribunal d'instance du vendeur
                             généralement mais le tribunal ou a été livré le bien
                             ou du lieu d'exécution de la prestation est possible
                            (cette assignation est faite par l'avocat si vous en avez pris un
                             ou l'huissier si vous n'avez pas pris d'avocat) 
                       -- Un jugement est prononcé  c'est le premier degré de juridiction
                       
                       -- Ce premier jugement peut -être contesté, vous passez au 2ème
                           degré de juridiction
                       -- Cour d'appel
                       -- Un avocat spécialisé est obligatoire
                             (avocat au conseil et à la cour de cassation)
                             il intervient  avec des honoraires assez élevés... ).
                       -- Un nouvel arrêt (= jugement de la cour d'appel) est prononcé
                       -- Vous n'êtes pas satisfait de cette 2ème décision

                       -- Vous passez au 3ème degré de juridiction
                       -- Cour de cassation (cette juridiction ne rejuge pas
                            l'affaire mais vérifie que la loi a été appliquée correctement)
                           S'il s'avère qu'il y a eu vice de procédure la cour
                            de cassation l'arrêt de la cour d'appel
   
                   Cas 3 
                       -- Le coût des réparations est supérieur  à
                            10000 euros 
                       -- C'est le tribunal de grande instance ( TGI ) qui
                            est compétent
                       -- Un avocat est obligatoire, ses honoraires sont à votre charge
                       -- Assignation devant le tribunal de grande instance du vendeur
                            (cette assignation est faite par l'avocat) 
                       -- Un jugement est prononcé

                      -- Ce premier jugement peut -être contesté vous passez au 2ème
                          degré de juridiction
                      -- Cour d'appel
                      -- Un avocat spécialisé est obligatoire (avocat au conseil et
                           à la cour de cassation ) il intervient  avec des honoraires
                           assez élevés... ).
                       -- Un nouvel arrêt (= jugement de la cour d'appel) est prononcé
                       -- Vous n'êtes pas satisfait de cette 2ème décision

                       -- Vous passez au 3ème degré de juridiction
                       -- Cour de cassation (cette juridiction ne rejuge pas
                           l'affaire mais vérifieque la loi a été appliquée correctement)
                           S'il s'avère qu'il y a eu vice de procédure la cour
                            de cassation casse  l'arrêt de la cour d'appel

            5. Fin de la procédure

      

           **   C'est à vous de prouver le vice, d'où le recours à un expert
           **   Comment saisir le juge de proximité
           **   Le demandeur doit joindre à sa requête les documents justificatifs :
                   factures, devis, rapport de l'expert  etc......
                  Il peut utiliser pour constituer son dossier : le formulaire
                   cerfa n°12288*05  " injonction de faire" si la demande
                  est portée devant le juge de proximité
          
Liens
       
   Lien  Légifrance articles 1641 à 1648 du code civil relatifs au vice caché 
  
   Lien  Le site officiel de l'administration française juridictions civiles
   Lien   DGCCRF Garantie légale de conformité
                            Garantie légale contre les vices cachés    
                            Garantie commerciale
                            Service après vente
  Lien Télécharger la fiche pratique de la DGCCRF


Nota :
 Le juge de proximité disparait  le 30 juin 2017
 Il faudra passer par  le tribunal d'instance

   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire