lundi 21 juillet 2014

SANTE REMBOURSEMENTS des CONSULTATIONS





RAPPELS:


**Médecin traitant: c'est le médecin que vous avez déclaré à la sécurité
       sociale et que vous consulterez en premier avant de consulter un autre médecin 
    Dès 16 ans, ce choix peut être fait 
       lien ameli
       lien service public

**Le médecin conventionné de secteur 1 applique le tarif fixé par
    convention avec l'assurance maladie.
    Ce tarif est appelé tarif conventionnel, tarif responsabilité ou tarif d'autorité
    Un dépassement d'honoraires n'est autorisé qu'en cas d'une demande particulière
     de votre part comme, par exemple, une visite en dehors des heures habituelles
     d'ouverture du cabinet du médecin.
    Ces dépassements exceptionnels ne sont pas remboursés par l'assurance
     maladie, que vous soyez dans le cadre du parcours de soins coordonnés ou non.
        lien ameli

**Le médecin conventionné de secteur 2 pratique des honoraires 
    libres.
    Il est autorisé à pratiquer des dépassements d'honoraires avec tact
     et mesure.
    Le montant du dépassement d'honoraires n'est pas remboursé par
    l'assurance maladie.
 
       lien ameli
   

**Le médecin conventionné adhérent au « contrat d'accès aux soins » 
    pratique des dépassements modérés : en signant ce contrat, il s'est
     engagé à modérer et stabiliser ses honoraires afin de faciliter
     l'accès aux soins de ses patients.
       lien ameli

**Médecins en accès directs: consultations de médecins sans passer
     par votre médecin  traitant Le taux de remboursement de la sécurité
     sociale sera différent selon que vous ayez  déclaré  un médecin traitant ou pas
     exemples: ophtalmologistes /gynécologistes/psychiatres .... .
      lien ameli
      explications

**Soins coordonnés: c'est a dire que vous avez un médecin traitant et
                                   que vous passez  par lui en cas de maladie
                                   (sauf quelques cas: accès direct spécifique,
                                   certains soins et actes)

** Tarif conventionnel  (TC) appelé aussi tarif de responsabilité (TR) ,
      tarif de convention, tarif d'autorité  
      Tarif défini par la caisse d'assurance maladie et sur la base duquel
      s'effectue le calcul pour le remboursement d'un acte médical par
      l'assurance maladie.
      tarifs conventionnels pour médecins généralistes en France métropolitaine
      tarifs conventionnels pour les médecins spécialistes en France métropolitaine


** Taux de remboursement des consultations
      Le taux de remboursement varie selon que vous consultez un
        médecin dans le cadre ou hors parcours de soins coordonnées.
        C'est un  pourcentage du tarif conventionnel pris en charge par la caisse 
        d'assurance maladie
      Exemple :Consultation de votre médecin généraliste secteur 1
       tarif conventionnel défini par la caisse d'assurance maladie  23€
       taux  du remboursement 70 % de 23 € 
Taux de remboursement selon que vous êtes dans le cadre ou hors parcours de soins
Parcours de soins coordonnés (PSC)
Taux de remboursement
Ticket modérateur
Consultation dans le PSC
30 %
Consultation hors PSC
70 %


   Attention: ces taux ne sont pas applicables aux personnes dépendant du régime
         ALSACE / MOSELLE et aux personnes bénéficiant du FSV (fond spécial
         vieillesse) ou de l'ASPA (allocation de solidarité pour les personnes agées)

**Ticket modérateur (TM) : somme restant à votre charge après remboursement
        par la sécurité sociale.(Voir calcul ci dessous)
        tarif de convention (TC) - remboursement sécurité sociale = ticket modérateur (TM)
           lien ameli
           service public

**Tiers payant:
   -   avec le tiers payant partiel, vous payez uniquement la part des frais non
         pris en charge par l'assurance maladie (c'est-à-dire le ticket modérateur),
   -  dans le cas du tiers payant total, vous n'avez aucun frais à régler.
          lien service public
 
**Parcours de soins coordonnés : le patient consulte en premier son médecin
        traitant déclaré à l'assurance maladie
           lien ameli
                           
**Participation forfaitaire : elle est de 1€ à la charge du patient et non remboursé
         par la mutuelle
       la sécurité sociale vous rembourse 70% du tarif conventionnel moins un euro
         si vous êtes dans le parcours de soins coordonnés sauf
          sauf pour les personnes de moins de 18 ans, les femmes enceintes à partir
         du 6e mois de grossesse jusqu'à douze jours après l'accouchement,
          les bénéficiaires de la CMU complémentaire ou de l'aide médicale de l'État.
           lien ameli
          service public

Exemples concrets:

Exemple 1: 
   -Remboursements dans le parcours de soins coordonnés  lien ameli
    / vous consultez votre médecin traitant  généraliste de secteur 1
      honoraires  23 €
      remboursement sécurité sociale 70% donc 23 * 70% = 16,10€
      la sécurité sociale vous retire 1 euro de participation  soit un
         remboursement réel : 15,10€  
      reste à votre charge appelé ticket modérateur est de 30% 
         23 € - 16,10€ = 6,90 € 
          soit votre mutuelle prend en charge partiellement ou la totalité des 6,90€
      Dans le meilleur des cas vous en êtes de 1 € de votre poche

    Votre médecin traitant vous propose de consulter un spécialiste secteur 1
       honoraires 28 €
         remboursement sécurité sociale 70% donc 28 * 70% = 19,60€
       la sécurité sociale vous retire 1 euro de participation  soit un
         remboursement réel : 18,60€  
      reste à votre charge appelé ticket modérateur est de 30% 
         28 € - 19,60€ = 8,40 € 
      soit votre mutuelle prend en charge partiellement ou la totalité des 8,40€
      Dans le meilleur des cas vous en êtes de 1 € de votre poche

    Ou votre médecin traitant vous propose un spécialiste secteur 2
       honoraires 60 €
       la base du remboursement est sur 23 €
         remboursement sécurité sociale 70% donc 23 * 70% = 16,10€
       la sécurité sociale vous retire 1 euro de participation  soit un
         remboursement réel   15,60€  
      reste à votre charge appelé ticket modérateur est de 30%
         60 € - 16,10€ = 43,90 € 
      soit votre mutuelle prend en charge partiellement ou la totalité des 43,90€
      Dans le meilleur des cas vous en êtes de 1 € de votre poche



Exemple 2: 
   -Remboursements hors parcours de soins coordonnés  lien ameli
      c'est à dire que vous n'avez pas de médecin traitant

   / Vous consultez un médecin  généraliste de secteur 1
      hors parcours de soins coordonnés
      honoraires  23 €
         remboursement sécurité sociale 30% donc 23 * 30% = 6,90€
       la sécurité sociale vous retire 1 euro de participation  soit un
        remboursement réel   5,90€  
      reste à votre charge appelé ticket modérateur est de 70%
        23 € - 6,90€ = 17,10 € 
      soit votre mutuelle prend en charge partiellement ou la totalité des 17,10€
      Dans le meilleur des cas vous en êtes de 1 € de votre poche

   / Vous consultez un spécialiste secteur 1 hors parcours de soins coordonnés
      honoraires 28 €
      la base du remboursement est sur 25 €
         remboursement sécurité sociale 30% donc 25€ * 30% = 7,50€
       la sécurité sociale vous retire 1 euro de participation  soit
         remboursement réel : 6,50€   
      reste à votre charge appelé ticket modérateur est de 70% 
         28€ - 7,50€ = 20,50€ 
      soit votre mutuelle prend en charge partiellement ou la totalité des 20,50€
      Dans le meilleur des cas vous en êtes de 1 € de votre poche

  / Vous consultez un spécialiste secteur 2 hors parcours de soins coordonnés
       honoraires 60 €
       la base du remboursement est sur 23 €
         remboursement sécurité sociale 30% donc 23 * 30% = 6,90€
       la sécurité sociale vous retire 1 euro de participation  soit
         remboursement réel : 5,90€  
      reste à votre charge appelé ticket modérateur est de 70% 
         60 € - 6,90€ = 53,10 € 
      soit votre mutuelle prend en charge partiellement ou la totalité des 53,10€
      Dans le meilleur des cas vous en êtes de 1 € de votre poche

Exceptions:

retour début d'article


Cas 1-Vous êtes dans le parcours de soins coordonnés:

Soins coordonnés :c'est à dire que vous avez un médecin traitant
  déclaré à l'assurance maladie et que vous passez systématiquement
  par lui en cas de maladie 

Cependant, voici  2 exceptions où vous n'êtes pas obligé de
                    consulter  votre médecin traitant déclaré 
  Exception A1: certains actes et soins ne nécessitent pas de consulter 
                votre médecin traitant déclaré auparavant 
  Exception A2: certains spécialistes peuvent être consultés sans 
                que vous ayez vu auparavant votre médecin traitant déclaré

Exceptions au parcours de soins coordonnés:
  c'est a dire que vous n'avez pas besoin de passer 
par votre médecin traitant déclaré

  A1- Exceptions au parcours de soins coordonnés, pour les actes
         et soins suivants :
     *   les actes de dépistage organisés dans le cadre de la campagne nationale
          contre le cancer du sein ;
     *   l'interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse ;
  • les soins lors d'une hospitalisation du secteur privé ou public ;
  • les soins effectués dans le cadre d'une urgence ;
  • les soins palliatifs ;
  • les expertises ;
  • les soins à l'étranger ;
  • les actes anatomo-pathologistes, c'est-à-dire les actes de prélèvements de tissus par chirurgie (biopsie) ou ponction pour leur étude.
Et pour les spécialités suivantes :
  • chirurgiens-dentistes ;
  • sages-femmes ;
  • auxiliaires médicaux ;
  • laboratoires ;
  • biologistes ;
  • pharmaciens ;
  • transporteurs sanitaires ;
  • fournisseurs d'appareillages (opticiens, etc.).
Dans toutes ces situations, vous ne supportez pas la majoration du ticket modérateur,
que vous ayez déclaré un médecin traitant ou pas. 

  A2- Autres exceptions au parcours de soins coordonnés:

       Ce  sont les consultations en accès direct spécifique: lien ameli
       accès direct = vous prenez l'initiative de consulter un spécialiste sans passer 
                            par l'intermédiaire de votre médecin traitant déclaré
       spécifique = actes et soins référencés par la caisse primaire
                 Exemples: en  gynécologie:  examens cliniques......etc
                                 en ophtalmologiste: renouvellement de lunettes ... etc 
                                 ( voir liste ci-dessous)
      lien ameli

Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, vous pouvez consulter directement,
 (accès direct) sans être orienté au préalable par votre médecin traitant déclaré, 
 les médecins spécialistes suivants pour des actes et soins spécifiques:

    Actes et soins spécifiques dans différentes spécialités :
  • un gynécologue, pour les examens cliniques gynécologiques périodiques, y 
        compris les actes de dépistage, la prescription et le suivi d'une contraception, 
        le suivi d'une grossesse, l'IVG médicamenteuse ;
      un ophtalmologue, pour la prescription et le renouvellement de lunettes, les actes 
       de dépistage et de suivi du glaucome ;
  • un psychiatre ou un neuropsychiatre, si vous avez entre 16 et 25 ans ;
  • un stomatologue, sauf pour des actes chirurgicaux lourds.

Dans les situations, ci-dessus, vous bénéficiez d'un taux de remboursement
 de 70 % du tarif conventionnel. 
Selon le cas (par exemple : si vous êtes en affection de longue durée, 
ou si vous êtes enceinte de plus de six mois, ou si vous bénéficiez de la 
CMU complémentaire), vos consultations peuvent être prises en charge à 100 %.
En dehors de ces situations, c'est votre médecin traitant qui doit vous orienter
 au préalable vers le médecin spécialiste.




1. Vous avez déclaré votre médecin traitant et vous consultez 

     directement un gynécologue, un ophtalmologue, un psychiatre 

     ou un neuropsychiatre ....dans le cadre de l'accès direct spécifique

         
        dans ce cas, c'est à votre initiative que vous consultez un  spécialiste,
         (accès direct) vous êtes dans le parcours de soins coordonnés
         (vous avez un médecin traitant déclaré) et vous consultez un
         spécialiste pour des actes et soins spécifiques référencés
         (voir liste ci- dessus)
     
Exemple:  accès direct spécifique:
                vous consultez un gynécologue pour des soins ,
                des suivis, des actes  particuliers, spécifiques référencés:
                des examens cliniques gynécologiques périodiques, y compris les
                actes de dépistage, la prescription et le suivi d'une contraception,
                le suivi d'une grossesse, l'IVG médicamenteuse
              
         lien ameli (tableau 1)

Exemple :ophtalmologiste tarif 28€
                                       base de remboursement 28€
                                       taux du remboursement  70%
                                       montant du remboursement 18,50€


2. Vous avez déclaré votre médecin traitant mais 

     vous consultez directement un gynécologue, 

     un ophtalmologue, un psychiatre ou un 

     neuropsychiatre ...en dehors de l'accès direct spécifique

       dans ce cas, c'est à votre initiative que vous consultez ce spécialiste,
       vous êtes dans le parcours de soins coordonnés
       (vous avez un médecin traitant déclaré)
       mais les soins et actes ne sont pas référencés comme spécifiques
 
    lien ameli (tableau 2)

Exemple :ophtalmologiste tarif maxi 33€
                                       base de remboursement 25€
                                       taux du remboursement  70%
                                       montant du remboursement 16,50€


retour début d'article



Cas 2-Vous n'êtes pas dans le parcours de soins coordonnés:


Vous n'avez pas déclaré de médecin traitant et vous consultez un 
gynécologue, un ophtalmologue, un psychiatre ou un neuropsychiatre   
     dans ce cas, c'est à votre initiative  que vous consultez ce spécialiste 
      mais vous n'êtes pas dans le parcours de soins coordonnés
       (pas de médecin traitant déclaré)
       lien ameli (tableau 3)  

Exemple :ophtalmologiste tarif maxi 33€
                                       base de remboursement 25€
                                       taux du remboursement  30%
                                       montant du remboursement 6,50€



Consultation des enfants de moins de 16 ans:

       médecin généraliste (tableau 1)
       pédiatre (tableau 2)
       médecin spécialiste (tableau 3)
       lien ameli

La couverture en cas d'affection de longue durée (ADL)

 ou en cas de grossesse ou bénéficiaire de la CMU

 L'assurance prend en charge la totalité à 100% à l'exception de 
 la participation financière de 1 €, (lien)
 par contre, les femmes enceintes à partir du 6ème mois de grossesse jusqu'au 12eme
  jour après l'accouchement, ainsi que les bénéficiaires de la CMU-C (lien)
 (couverture maladie universelle- complémentaire)  sont exempts de la  participation
  financière 


Quelques liens:   

Parcours de soins coordonnnés service public

Remboursements hors du parcours de soins coordonnés lien ameli Remboursements des consultations en accès direct         lien ameli
Remboursements des consultations des enfants de moins de 16 ans  lien ameli
Rechercher /savoir si votre  professionnel de santé relève du secteur 1 ou 2 ? lien ameli


Service public: glossaire
Service public les tarifs des consultations


RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES DE CE BLOG









         

dimanche 20 juillet 2014

CAUTION

0. Différence entre dépôt de garantie et caution ?

  -Dépôt de garantie : voir article sur ce blog
     Est une somme égale à 1 mois de loyer hors charges
      que vous déposez entre les mains du bailleur lors de la signature 
      du contrat de location nue.
    
  -Caution :
     Est une personne qui se porte garante de vos obligations de locataire,
     elle promet au propriétaire de payer à votre place les factures que
     vous auriez  négligées comme les loyers, les charges, les frais de
     remise en état du logement que vous auriez dégradé lors de votre départ.

1. À quoi sert une caution pour le locataire ?

À garantir au propriétaire qu’une tierce personne prendra le relais de son
 locataire si ce dernier ne payait plus le loyer et les charges. 
Plusieurs personnes peuvent se porter garantes  
À noter : lorsque plusieurs personnes sont caution « simple » d’un même locataire,
             la dette éventuelle est répartie entre elles.

2. Qui peut se porter caution pour moi ?

Tout le monde dès l’instant où la ou les personnes qui s’engagent à
  payer pour vous disposent de revenus suffisants,
  souvent 3 à 4 fois le loyer .
 Le bailleur ne peut refuser une caution au motif qu’elle ne posséderait
  pas la nationalité française ou ne résiderait pas en métropole.

3. La personne caution doit-elle se déplacer pour signer ?

Pas forcément. En revanche, elle signe un acte de cautionnement
 qui, pour être valable, doit respecter un formalisme strict.
La rédaction de l'acte de cautionnement est très précis et doit être stricte
  Voici les mentions qui doivent apparaître
   Lien de l'article 22-1 de la loi du 06 07 1989
   ou
   Adil (agence départementale d'information sur le logement)

Un exemplaire du contrat de location doit lui être remis.
Acte de caution solidaire 

4. Pour combien de temps la caution engage-t-elle ?

En cas de cautionnement à durée déterminée, l’acte mentionne l’étendue
 de l’engagement, par exemple le contrat en cours et le suivant.
La personne qui se porte caution est tenue de couvrir les dettes qui
  naissent avant le terme indiqué.
En cas de durée indéterminée, aucune date butoir n’est indiquée.
La garantie apportée par la caution s’étend jusqu’au départ du locataire
 mais elle peut se délier de son engagement par lettre recommandée
 avec avis de réception, sa responsabilité cessant alors à la fin de la
 période locative en cours. À noter qu’en cas de vente du bien en cours
 de bail la caution court toujours.

5. Assurance loyers impayés et caution: doublon  ?

Oui,d’ailleurs,le cumul des deux est interdit… sauf si le locataire est
 étudiant ou apprenti. En outre, si le bailleur est une personne morale
 (organisme de logement social, société), il ne peut pas demander
 la caution d’un tiers (sauf si le locataire est un étudiant non boursier).

6. Quel montant peut être réclamé à la caution ?

La personne qui apporte sa garantie est engagée pour toutes les dettes
  mentionnées à l’acte. Le plus souvent, le paiement des loyers, des charges
  récupérables et locatives, ainsi que des éventuels frais de procédure.
Il est prudent, avant de s’engager, d’indiquer dans l’acte de cautionnement
  la somme maximale (intérêts et frais compris) sur laquelle l’on s’engage.
Sinon, tant que les dettes s’accumulent, la caution doit les prendre en charge.

7. Deux types de cautions.

Caution solidaire. Le bailleur peut s’adresser directement à la caution 
  pour la  totalité de la dette, sans avoir à poursuivre au préalable le locataire.
  À charge pour le garant de se retourner ensuite vers son protégé. 


Caution simple. Si rien n’est indiqué dans l’acte, le cautionnement
  est simple et la personne qui s’est engagée profite du « bénéfice de discussion ».
  Elle peut exiger, avant de payer, que les biens du locataire soient saisis et vendus.

8. En cas de colocation ?

Chaque colocataire doit avoir sa propre caution, vous éviterez, de
 cette manière, que votre garantie ne couvre les impayés de tous.
Dans l’acte de caution, il faudra indiquer que l’engagement ne porte
 que sur une quote-part du loyer. 

9. En cas de difficultés financières de la caution

Lorsque la caution n'est pas en mesure de payer les dettes

 locatives,elle peut demander des délais de paiement en

 saisissant le tribunal d'instance.



10. Exemple de lettre de désengagement



Attention: même valablement libéré(e), vous restez engagé(e) pour 
                     les dettes nées à l’époque où vous étiez caution.

Madame, Monsieur,

Je me suis porté(e) caution pour M./Mme (nom), locataire au (adresse) 
en vertu d’un bail signé le (date), et je désire dénoncer cet engagement.

Vous voudrez donc noter qu’à compter du (date d’expiration du bail 
ou du renouvellement en cours), je ne répondrai plus des 
dettes de M./Mme (nom).

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Date Signature




La loi Alur prévoit au 01 01 2016 une garantie universelle des loyers (GUL) 


Extraits de l'article de Rosine Maiolo 
Date de première mise en ligne : 16/01/2014



Lien : Conso.net
Lien : Service public
Lien: DGCCRF = Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes
Lien: DDPP = Directions Départementales de la Protection des Populations et 
         DDCSPP  =  Directions Départementales de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations       
          ( liste des directions départementales )

ED1 07 2014

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES DE CE BLOG





mercredi 9 juillet 2014

PROVISION POUR CHARGES


Loi Alur




Le  locataire: 

Tous les mois, en plus du loyer, le locataire verse une provision pour charges. 
Ce sont les charges locatives *****
Les comptes et la régularisation se font une fois par an.
C’est prévu dans le contrat de location : au loyer s’ajoute une provision pour charges, 
 calculée sur 1/12 des charges de l’année écoulée.
Sauf lorsqu'il s'agit d’un logement occupé pour la première fois, situation pour laquelle le
 bailleur s’en tient à une estimation.
Une fois le périmètre des charges récupérables déterminé, la régularisation annuelle
 s’effectue sur justificatifs.


***** Les charges locatives, qu'on appelle également charges récupérables, 
         sont des dépenses   prises en charges initialement par le propriétaire,
         mais que celui-ci peut se faire rembourser par le locataire.

Verser un complément ou se faire rembourser

La loi impose au propriétaire de régulariser au moins une fois par an 
le montant des charges
Cette opération consiste à comparer la somme des provisions payées 
 par le locataire avec le montant des charges effectivement dues.

Elle entraîne, selon le cas, le versement d’un complément par le 
 locataire ou le remboursement par le propriétaire d’une partie des 
 provisions payées.
Il s’ensuit un ajustement, à la hausse comme à la baisse, de la provision
  pour charges mensuelle.

Décompte des charges et justificatifs

Pour justifier le montant des charges, un décompte des charges est 
   adressé au locataire 1 mois avant la régularisation annuelle.et tient
   à votre disposition  pendant 1 mois les différentes pièces justificatives
   dans la limite de la  prescription de trois ans.
Ce nouveau délai de trois ans est en vigueur depuis la loi Alur de 2014. 
   Auparavant, la durée de la prescription était fixée à 5 ans.
  
Ce décompte doit indiquer les différentes catégories de dépenses
  auxquelles les charges correspondent, ainsi que les quantités 
  consommées, par exemple pour l'eau et l'énergie.
Lorsque le logement est situé dans un immeuble en copropriété,
  le décompte des charges doit préciser la manière dont sont réparties
  les charges entre locataires.
  Dépenses concernées
   Ascenseurs et monte-charge
   Parties communes intérieures 
   Installations individuelles
   Espaces extérieurs 
   Décompte des quantités consommées et du prix unitaire de chacune   
        eau froide, eau chaude et chauffage collectif des parties communes
        eau froide, eau chaude et chauffage  des parties privatives
   Taxes et redevances
      * la taxe ou redevance d'enlèvement des ordures ménagères
      * la taxe de balayage
      * la redevance assainissement.
  
Vous devrez vous déplacer si vous souhaitez contrôler votre 
   décompte car vous ne pouvez pas exiger qu’il vous envoie ces
   justificatifs par courrier ni qu’il vous délivre des photocopies, 
   même à vos frais.
Si vous n’avez pas reçu ce décompte ou si le propriétaire 
 ne vous a pas permis de consulter les justificatifs, vous
 pouvez refuser de payer l’éventuel supplément 
qu’il vous réclame.

Les régularisations tardives pénalisées:
Le propriétaire qui ne procède pas à la régularisation annuelle 
   engage sa  responsabilité à l’égard de son locataire.

Le propriétaire:  

Le propriétaire va se faire rembourser les "charges récupérables" grâce à la provision pour charges, 
adressée chaque mois au locataire 


Comment sont calculées ces charges 
dans logement non situé dans une copropriété ?

-- logement individuel      
   Pour un logement individuel aucune règle n’est imposée, le propriétaire
    peut décider  de répartir les charges en fonction de la surface ou du 
    nombre de pièces mises à disposition du locataire.


Comment sont calculées ces charges 
dans une copropriété ?

Répartition des charges en copropriété:

-- logement en copropriété
**La répartition des charges communes courantes
     Généralement, la répartition des charges est fixée par millièmes
      en fonction de la quote-part des  parties communes affectée 
      à chaque lot de copropriété. mais tout autre méthode de calcul
      peut être envisagée et pratiquée à partir du moment ou
      elle a été acceptée en assemblée générale
      (voir le réglement de copropriété)
   Exemple: l'ensemble de la copropriété fait 1000 millièmes 
       Votre appartement correspond  à 30 millièmes de l'ensemble 
       Des travaux de réfection de toiture ont été faits la facture est 
        de5000 euros, votre quote-part est de 5000* 30/1000 = 150 euros 
        donc une contribution de 3%
 **La répartition des  charges spéciales :
       Les charges spéciales sont réparties entre les copropriétaires 
        en fonction de l'utilité potentielle que les services et les éléments 
        collectifs représentent pour leur lot
     Exemple: les frais d'entretien d'ascenseur sont de 4000 euros, 
       je réside au rez de chaussée ma quote-part est de zéro 
      Si je réside au dernier étage ma quote-part sera plus
       élevée que la personne habitant au deuxième étage 



Exemple de document adressé par le syndic de copropriété au propriétaire 


Explications:
001 002  801 sont appelés clés
ligne 001 quote-part 180 millièmes sur un ensemble de 1125 millièmes 
                  495*180/1125 = 79,20 euros 
Ligne 002 il  existe plusieurs bâtiments 
         le bâtiment A représente 225 millièmes sur un total de 600 millièmes 
        quote part utile pour l'entretien d'espaces verts etc....
ligne 801 l'appartement ne possède pas de compteur individuel d'eau froide 
        quote-part 130 millièmes sur un ensemble de 730 millièmes 
                  2190*130/730 = 390 euros 
................
Dépenses récupérables 493,40 €  = colonne "quote-part dépenses"
Cette somme de 493,40 euros pourra être incluse et répartie 
  dans le loyer d'un éventuel locataire sous la rubrique "provision pour charges"

   D'où viennent ces charges ?                                        

Un budget prévisionnel (charges courantes) est voté en 
     assemblée générale:
     Le budget prévisionnel est préparé tous les ans par le syndic et
     il est voté par l'assemblée générale dans les six mois qui suivent le
     dernier jour de l'exercice comptable précédent. Il réunit l'ensemble
     des dépenses de fonctionnement, de maintenance et d'administration 
     courante des parties communes et des équipements communs de la 
     copropriété pour l'exercice comptable à venir.
     Les provisions sur charges sont « définitivement » versées
     et ne  peuvent pas  être récupérées si un propriétaire vend son lot    
     

Un fond de roulement
  Somme définie et votée en assemblée générale Elle permet de régler 
    des travaux d'urgence et non prévus dans le budget prévisionnel 
  Le fond de roulement est alimenté par des avances de trésorerie
    demandées aux propriétaires et peuvent  être récupérées si un
    propriétaire vend son lot

De gros travaux à prévoir ?
 Le syndic de copropriété va demander aux copropriétaires des avances
  de trésorerie
 Les avances de trésorerie demandées aux propriétaires  
   peuvent être récupérées si un propriétaire vend son lot

 Quand les charges sont-elles  payées par le propriétaire  ?
• pour les charges prévues dans le budget prévisionnel 
   (charges courantes) par quart et d'avance chaque trimestre
    sauf si l'assemblée générale a voté un autre fractionnement
• pour les charges non prévues dans le budget prévisionnel:
    la date de l'appel des charges est fixée par l'assemblée
   générale


 savoir 
La loi Alur prévoit de donner au locataire la possibilité d’étaler le 
  rappel sur douze mois, si le bailleur régularise les charges plus d’un an 
  après leur exigibilité.
Le projet de loi Alur, prévoit toutefois qu'à compter du 1ier septembre 2015,
  que le bailleur devra transmettre au locataire et non plus seulement
  tenir à sa disposition le récapitulatif des charges du logement par voie 
 dématérialisée (internet) ou par voie postale.
 L'arriéré que peut réclamer un bailleur ne peut excéder 3 ans ( loi Alur)
Charges locatives récupérables 
Rapport entre bailleurs et locataires
Les charges récupérables: jurisprudence INC 
Intéressant


RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES DE CE BLOG